• ICI compte-rendu  du Conseil d'Ecole Extraordinaire de mars 2009 pour l'application des 24 h d'enseignement hebdomadaire.

    A une large majorité, les votants se sont prononcés pour une semaine à 4 jours 1/2, en plaçant l'enfant au coeur des débats.
    En 2009/2010, les horaires de l'aide personnalisée ont été modifiés, toujours dans l'intérêt de l'enfant, et lui seul.
    En élémentaire, l'aide personnalisée a lieu de 11h30 à 12h. Reprise des cours à 13h30.
    En maternelle, de 13h20 à 13h50. Reprise des cours à 13h50.
    Le ''décalage'' entre les deux écoles qui peut pénaliser quelques familles ayant des enfants en élémentaire et en maternelle et ne déjeunant pas à la cantine, a trouvé sa solution : l'enfant de maternelle peut être accueilli dès 13h20, sous la responsabilité de l'ALAE (service payant).


    votre commentaire
  • Non à la semaine de 4 jours : la FCPE le dit, les scientifiques le confirment - 28 janvier 2010 :

    La FCPE attend le lancement du véritable débat sur les rythmes. Forte de l’unanimité des chercheurs, elle abordera les discussions avec confiance mais s’attachera à ce que des décisions concrètes soient prises pour mettre fin aux aberrations pédagogiques et de santé actuelles. 4 jours de classe en primaire avec 6 heures de cours par jour, c’est beaucoup trop ! Une nouvelle fois, les scientifiques dénoncent comme la FCPE les effets dévastateurs de la semaine de 4 jours.
    Lire la suite...



    Extraits du rapport de l'Académie Nationale de Médecine - Rapport adopté le 19 janvier 2010
    Aménagement du temps scolaire et santé de l’enfant :

    2.4 – La fatigue de l’enfant
             La fatigue de l’enfant à l’école est également en rapport avec ses rythmes biologiques qui ne sont plus en phase avec l’environnement aussi bien dans les 24 h (diminution du temps de sommeil) que dans la semaine avec la coupure du week-end pendant laquelle l’enfant se couche encore plus tard que pendant la semaine et se réveille plus tard le lendemain. La prépondérance de cette désynchronisation de l’enfant est importante puisqu’elle a été rapportée dans 60 % des cas des enfants fatigués [23] loin devant toute autre cause.
    En dehors de toute maladie, l’enfant est souvent fatigué à l’école. Cette fatigue est souvent en rapport avec un excès d’activités, qu’elles soient de loisirs (activités sportives, activités artistiques, temps passé devant l’ordinateur, …) ou de soutiens scolaires divers (cours particulier, surinvestissement des parents dans le contrôle des devoirs et leçons, …). Cet ensemble d’éléments aboutit à une réduction du temps de sommeil, facteur cardinal pour la bonne santé de l’enfant et, par voie de conséquence, à des troubles de l’attention, de la somnolence diurne, des troubles du caractère, parfois un syndrome d’hyperactivité,des troubles anxieux (craintes de mauvais résultats et de punitions) qui à leur tour engendrent des difficultés d’apprentissage et une diminution des résultats scolaires [23, 24]. Il faut également souligner dans ce cadre les effets négatifs de cantines bruyantes et mal adaptées à un environnement serein lorsque les enfants déjeunent.
                La qualité des résultats scolaires de l’enfant fatigué s’en ressent et peut aller jusqu’à l’échec scolaire si les adultes en charge de l’enfant (parents, enseignants, médecin) ne sont pas en mesure d’en neutraliser les raisons en améliorant la qualité de vie des enfants concernés.
     
    3. Problèmes posés par l’organisation du temps scolaire en France
    L’aménagement du temps scolaire en France n’est pas en cohérence avec ces connaissances de la chronobiologie de l’enfant et cela à tous les niveaux de l’organisation, journée, semaine ou année scolaire.


    3.1 – La journée scolaire
    * Dans le primaire
               La journée scolaire qui se déroule en France de 8 h 30 à 16 h 30 devrait être améliorée en brisant ces horaires conventionnels pour organiser une semaine scolaire sur une journée moins longue (5 h par exemple et sur une semaine de 4 jours et demi ou 5 jours comme dans la plupart des pays européens, en proposant 1 h d'études dirigées en fin de classe l'après-midi). Ces transformations devront avoir l'accord de la commune et d'autres instances comme le Conseil Général qui devront donner les moyens financiers nécessaires pour les réaliser.

    3.3 – Répartition du temps scolaire hebdomadaire : la semaine de 4 jours
               La France tient en Europe une position très particulière en matière de temps scolaire. Les écoles des pays européens travaillent en majorité cinq jours d’affilée, certaines fonctionnent sur 4 jours et demi avec le mercredi matin travaillé. Les écoliers français ont une charge quotidienne de travail à l’école beaucoup plus importante, par exemple de 2 h de plus que les écoliers suédois
                Les semaines de 4 jours, 4 jours et demi ou 5 jours de classe ont fait l'objet de recherches qui montrent que l’aménagement hebdomadaire en 4 jours n'est pas favorable à l'enfant car celui-ci est plus désynchronisé le lundi et le mardi matin que dans la semaine habituelle de 4 jours et demi [1 – 6, 25, 26]. Par ailleurs, un certain nombre d’études ont établi que les performances mnésiques sont meilleures après un week-end de un jour et demi comparé à un week-end de deux jours comme dans la semaine de quatre jours actuelle [6].

    ...



    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique