•  

    Mauvaises performances en lecture : la refondation devient urgente

     

     

    A mal compris la consigne !

     

    Les résultats de l’étude PIRLS viennent d’être publiés concernant la maîtrise de la lecture en fin de CM1. Une fois encore, la France se situe en dessous de la moyenne des résultats des autres pays européens.

     

    S’abstiennent de répondre, ne rédigent pas leurs réponses… Le système éducatif ne réussit pas à donner confiance aux élèves français. Et pire encore, il creuse les inégalités entre eux.

    Ces résultats sont une condamnation sans appel de la révision des programmes de 2008 et de leur mise en œuvre par le gouvernement précédent.

    Les parents et les élèves de France attendent du ministère la refondation promise avec une refonte des programmes et l'arrêt de la semaine de 4 jours imposée par Sarkozy et Darcos.

     

    Ces résultats appellent un électrochoc qui  enfin mobilisera tous les acteurs pour une école plus juste et plus efficace moins élitiste et moins sélective. Il faut bannir les notes et le redoublement en primaire et au collège, également facteurs de forte mésestime de soi et de dévalorisation.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    >

    votre commentaire
  • Santé à l’école : les enfants d’abord !

    Non, la santé à l’école, ce n’est pas uniquement se préoccuper du statut et de la présence des médecins scolaires dans les établissements scolaires !

    La FCPE, comme d’autres membres de la concertation, est particulièrement agacée par la teneur des débats au sein de l’atelier santé.

    Rythmes, poids des cartables, restauration scolaire, hygiène dans les toilettes, mais aussi programmes de prévention aux conduites addictives ou éducation à la sexualité… sont autant de thématiques primordiales qui sont une fois de plus passées à la trappe. Or, tout le monde sait qu’un élève mal dans sa peau apprend moins bien !

    La situation appelle des réponses urgentes : au moins une fois par semaine 31,5 % des collégiens ont des difficultés d’endormissement, 15% se sont sentis « déprimés », 18% ont eu mal au dos, 15% autres se plaignent de céphalées ou de douleurs abdominales.

    La FCPE réaffirme que l’Education nationale doit tout mettre en œuvre pour que tous les élèves, sur tout le territoire, soient dans les meilleures conditions physiques et psychologiques pour étudier.

    La FCPE rappelle qu'elle avait saisi l'OMS et l'ONU fin 2011 contre la désertification des services de santé scolaire. François Hollande, alors qu’il était candidat à l’élection présidentielle, avait déclaré à la FCPE que « la santé des élèves est un enjeu crucial, déterminant pour la réussite scolaire ».

    L’école a de gros progrès à faire dans ce domaine. Le temps de la concertation est une opportunité unique de se retrousser les manches ! Reprenons le bon chemin !


    votre commentaire
  •  
       

     

     

     

     

     

    Contact Presse

    Laurence GUILLERMOU

    Tél : 01.43.57.16.16

     

     

     

     

    Fédération des Conseils

    de Parents d’Elèves

    des Ecoles Publiques 

     

    108-110 Av. Ledru-Rollin

    75544 PARIS Cedex 11

    Tél : 01.43.57.16.16 

     

    e-mail : fcpecom@fcpe.asso.fr

    Site : www.fcpe.asso.fr

     

     

     

     

     

    Décisions d'orientation : le jeune et ses parents doivent avoir le dernier mot 

     

     

    La FCPE se satisfait de la teneur générale du débat sur la place des parents dans le système éducatif qui se tient dans le cadre de la concertation sur la refondation de l’école. Elle retient notamment qu’un accord assez large semble se dégager sur la nécessité de mettre en place une orientation choisie par l’élève et sa famille.

     

    L’orientation est en effet un des sujets auquel la FCPE tient tout particulièrement. Elle n’accepte plus que l’institution impose ses choix aux élèves, alors même qu’ils sont en capacité de décider de leur avenir. Ce droit au choix existe déjà d’une certaine façon en fin de 5ème ou de 1ère et ne pose aucun problème, pourquoi en serait-il autrement pour les autres classes ? Une refondation de l'école ne peut que redéfinir ce droit au choix.

     

    Pour permettre ce choix éclairé, la FCPE demande qu’une éducation à l'orientation, une aide et un accompagnement soient mis en place tout au long du collège, pour tous les élèves.

    Depuis cet été, mais aussi en cette rentrée scolaire, la FCPE est pleinement engagée dans la concertation pour la refondation de l’école. Présente dans tous les ateliers, la fédération n’a de cesse de porter ses revendications pour remettre l’enfant au coeur du système éducatif. Des contributions écrites sont aussi rédigées pour chacun des ateliers et sa newsletter hebdomadaire est chargée d’informer les parents et de faire vivre le débat.

     

    http://www.fcpe.asso.fr/index.php/sinformer/la-lettre-dinformation-de-la-fcpe/archive/listing


    votre commentaire
  • Lettre aux personnels de l’Education nationale : un premier pas positif 

    La FCPE a pris connaissance de la lettre que le ministre de l’Education nationale vient d’envoyer à tous les personnels de son ministère (ICI) . Elle y voit le premier geste d’une nouvelle politique éducative, rompant avec des années de démantèlement de l’Ecole.

     

    La FCPE est satisfaite de lire que les enfants de moins de trois ans pourront être à nouveau scolarisés.

     

    Elle se félicite de la réaffirmation du collège unique et de l’annonce de la suppression de la loi Cherpion et du Dima, mettant ainsi fin à l’orientation précoce avant le terme de la scolarité obligatoire.

     

    Elle prend acte de la volonté du ministère de demander 90 minutes de pause méridienne dans le premier degré. De fait, la pause du midi a été très souvent amputée en primaire depuis 2008 par la mise en place de l’aide personnalisée. Mais la FCPE réclame que cette mesure soit appliquée aussi et surtout dans le second degré où le problème se pose de manière plus large et généralisée.

     

    Le ministre évoque également l’importance de la relation famille - Ecole ; c’est un début mais la FCPE souhaite que cette déclaration d’intention soit enfin suivie d’effets dans une véritable mise en œuvre du dialogue entre parents et enseignants et dans la reconnaissance de la place des parents dans les instances où ils siègent. L’implication des parents dans l’Ecole est en effet une des clés de la réussite des élèves.

     

    La FCPE note ces premiers pas positifs mais assure qu’elle restera vigilante quant aux prochaines mesures que prendra le nouveau ministre.

     


    votre commentaire
  • Sans transparence, pas de démocratie

     

    17 rapports consultables sur le site du ministère.

    La FCPE se félicite que les travaux de l’Inspection générale de l’éducation nationale (IGEN) et de l’Inspection générale de l’administration de l’Education nationale et de la recherche (IGAENR) aient enfin été publiés.

    La FCPE se réjouit du vent de la transparence qui commence à souffler dans le monde de l’éducation. La fédération est fière d’avoir saisi le président de l’Autorité de la statistique publique sur ces rapports bloqués, qui sont enfin sortis.

    Ces études, qui portent notamment sur l’école maternelle, le remplacement des enseignants absents ou sur les internats d’excellence, avaient été passées sous silence par Luc Chatel. Elles remettaient en cause la politique ministérielle et corroboraient a contrario les analyses et les inquiétudes de la FCPE.

    Elle attend avec impatience la publication des autres rapports bloqués par certains depuis 2008.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique