• * CDEN du 10 sept. 2012 - déclaration de la Fcpe 31

     

     CDEN du 10 septembre 2012 – Déclaration de la FCPE 31

    Il est urgent de revenir aux principes du service public d'éducation en Haute-Garonne !

    La rentrée 2012 confirme les craintes que la FCPE 31 avait : des divergences profondes et dramatiques pour nos enfants sur la définition d'une "rentrée réussie" entre le Directeur Académique des Services de l'Education Nationale et les parents de la FCPE. 

     Pour la FCPE, une rentrée réussie est une rentrée qui permet d'accueillir l'ensemble des élèves dans un cadre leur permettant à tous de réaliser les apprentissages nécessaires tout au long de l'année.

    Une rentrée réussie, ce n'est pas objectiver les moyennes d'élèves par établissement sur la base des seuils actuels soit 32 en maternelle, 27 en élémentaire et 30 et 35 en collèges et lycées.

    Pour la FCPE, une rentrée réussie, c'est prévoir les moyens nécessaires en début d'année permettant ensuite à l'Ecole de remplir sa mission de service public d'éducation : continuité du service en remplaçant les enseignants absents, accompagnement par des enseignants spécialisés pour les élèves qui en ont besoin, maintien des médecins scolaires, des infirmières, ...

     Une rentrée réussie ce n'est pas gérer le court terme, en mettant devant les classes des enseignants, jusqu'à présents hors classe, et qui contribuaient au bon fonctionnement de l'Ecole en prenant en charge d'autres missions tout aussi essentielles.

     Pour la FCPE, une rentrée réussie est une rentrée qui tient compte des spécificités des situations dans les communes ou les écoles (et la Haute-Garonne n'en manque pas entre la métropole toulousaine et les zones rurales du sud du département) pour organiser l'Ecole de la réussite avec une égalité d'accès au même enseignement quel que soit le territoire.  

     Une rentrée réussie, ce n'est pas affecter des élèves dans des écoles où il reste encore des places pour éviter d'ouvrir une classe dans une autre école. Une rentrée réussie, ce n'est pas jouer sur les seuils de fermeture et d'ouverture en fermant des classes en février sur la seule base des effectifs liés aux montées pédagogiques (dans un département qui connait une croissance continue de sa population) afin de ne pas les rouvrir en juin alors que les effectifs actualisés ne justifiaient en aucun cas cette fermeture.

     Alors que les enfants sont déjà en classe et qu'il est trop tard pour organiser une rentrée digne pour tous les enfants, la FCPE 31 demande à minima le respect des seuils dans toutes les écoles de la Haute-Garonne, gage d'un minimum d'égalité de traitement sur le territoire.

     Et réclame de revenir aux valeurs du service public, piloté en fonction des objectifs et des besoins pour tous les élèves, et l'arrêt de la politique de gestion des stocks telle que nous l'avons vécue cette année.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :